Comment prier ?

Dieu, Je ne le vois pas. Alors comment faire pour le prier ? Dois-je utiliser un livre, un document ? Comment dois-je m’installer ? Combien de temps je dois y consacrer ? Qu’est-ce qu’il faut ressentir ? Comment savoir si je prie comme il faut?… Voici bien des questions que l’on se pose très souvent.

Prier n’est pas une évidence pour tous et même si Jésus nous a montré l’exemple en Matthieu 6, Beaucoup rencontrent des difficultés dans leur vie de prière d’où la nécessité de revenir sur ce fondamental de la marche chrétienne.

Qu’est-ce que la prière ?

Prier c’est établir une ligne de communication continuelle entre Dieu et nous par laquelle il nous est possible de l’atteindre sans jamais être interrompu. Prier c’est se blottir dans les bras de notre père pour s’épancher sans aucune réserve. Prier c’est avoir des moments d’intimité avec Dieu où nous partageons tout avec lui et lui tout avec nous. Prier c’est alimenter notre être spirituel comme nous alimentons notre être physique. Dieu est la source de vie, donc ne pas être en contact avec c’est mourir irrémédiablement.  Nous  ressortons de sa présence toujours transformés, fortifiés, revigorés, grandis ayant eu part à la céleste divinité du maitre.

Prier s’apprend, selon ce que nous lisons dans les Ecritures. On n’apprend pas des prières, on apprend à prier. En voyant et en écoutant leur Maître prier, les disciples ont ressenti la nécessité de savoir prier comme Lui, d’où leur demande : Seigneur enseigne-nous à prier. Luc 11.1

On peut imaginer la façon dont Jésus priait, tellement sa relation avec son Père était parfaite. C’est ce qui a frappé les disciples. Alors, répondant à leur demande,  Jésus leur a donné un enseignement très clair et précis sur la prière.

Il leur a enseigné qui ils devaient prier et comment  prier.  Matthieu 6.5/7

Si nous sommes ses disciples nous devons en tenir compte, selon ce qu’il disait à ceux qui l’écoutaient :

C’est pourquoi, quiconque entend ces paroles que je dis et les met en pratique, sera semblable à un homme prudent qui a bâti sa maison sur le roc. Matthieu 7:24

La prière doit reposer sur un fondement solide et ce fondement c’est la Parole du Seigneur. Or en écoutant les chrétiens prier, on s’aperçoit qu’il existe beaucoup de confusion et d’à peu près.

Apprendre à prier, sous-entend que premièrement nous devons nous débarrasser des anciennes habitudes, des pratiques de toutes les traditions ou coutumes religieuses. Or c’est presque toujours le plus difficile, tellement ces habitudes sont ancrées dans les formes  religieuses d’une fausse piété.

Jésus précise plusieurs choses importantes concernant la prière. D’abord qui prier et ensuite comment prier. Il donne des indications précieuses dans ce que nous appelons  le « Notre père » qui n’est pas un texte à réciter ou à simplement répéter. Les paroles du Seigneur contiennent tout un enseignement concernant la façon de prier. Lorsque vous priez… dites …  Matthieu 6:9 …

« Le nôtre Père »

Premièrement, Jésus nous dirige vers son Père pour prier.

Dites : Notre Père qui est dans les cieux …

Nous devons  prendre conscience que Dieu est notre Père célestedans tous les domaines de notre vie et surtout lorsque nous prions. C’est la première chose que le Saint-Esprit nous enseigne lorsque nous nous convertissons et que nous naissons de nouveau. Il nous inspire et nous conduit à dire à Dieu « père ».

Et parce que vous êtes fils, Dieu a envoyé dans nos cœurs l’Esprit de son Fils, lequel crie: Abba ! Père ! Galates 4:6

Et vous n’avez point reçu un esprit de servitude, pour être encore dans la crainte ; mais vous avez reçu un Esprit d’adoption, par lequel nous crions: Abba ! Père !
L’Esprit lui–même rend témoignage à notre esprit que nous sommes enfants de Dieu. Romains 8:15,16

Cela correspond à ce que Jésus nous dit.  « Lorsque vous priez dites : notre Père »

Pour commencer, apprenons donc à éviter la confusion. Nous prions notre père céleste.

Attitudes et modes de prière

Il s’agit ici de nos attitudes et de  nos paroles : Nous pouvons prier assis, debout, à genoux, prosternés le visage contre terre, même lorsque nous sommes au lit ou encore les yeux tournés vers le ciel, les yeux fermés et recueillis en soi-même…

En fait tout dépend si notre approche de notre Père céleste consiste en  une demande, une supplication, une intercession, une action de grâces, une louange, une adoration, (elle peut contenir à la fois toutes ces choses) ou si notre prière est faite en public, au sein d’une assemblée ou en privé dans le secret de notre relation avec notre Père céleste.

Nous ne devons pas prier comme les païens

La prière des enfants de Dieu doit être différente de celle qui ne connaissent pas Dieu ou le connaissent mal. En fait notre manière de prier dépend de notre connaissance de notre Père céleste : mieux nous le connaîtrons, mieux nous prierons.

L’Écriture nous exhorte en disant :  » Connaissez, cherchez à connaître l’Éternel.  » Osée 6.3. 

Et encore : Col.1.9/11  » …croissant par la connaissance de Dieu ». 

Nous devons faire des progrès dans notre façon de prier, comme dans toute notre vie chrétienne. Ephésiens 4.12/16

En priant, Jésus nous enseigne à ne pas multiplier les paroles vaines, les longs discours ou les récitations de prières apprises par cœur ou lues sans sentiment.

Il y a un passage de l’Ecclésiaste très significatif au sujet de la multitude des paroles sortant de nos lèvres. Ecclésiaste 4.17 à 5.2.

Les Écritures enseignent que la prière, est l’approche de Dieu, elle doit donc être inspirée de respect envers Dieu, tout en étant faite dans la liberté d’accès auprès du trône de la grâce, liberté ne voulant pas dire légèreté et inconscience. Dieu n’attache pas une grande importance à nos gesticulations, pourvu qu’elles ne soient pas inconvenantes.

Il faut : la simplicité de la foi, le sentiment profond du cœur, la sobriété de nos paroles, des attitudes physiques convenables.

 

Prier selon la volonté de Dieu

Jésus nous instruit sur la providence divine .Le Seigneur nous enseigne encore que  la volonté de notre Père céleste de nous accorder de bonnes choses.

 

Ne vous inquiétez de rien ; mais en toute chose faites connaître vos besoins à Dieu par des prières et des supplications, avec des actions de grâces.  Et la paix de Dieu, qui surpasse toute intelligence, gardera vos cœurs et vos pensées en Jésus–Christ. Philippiens 4:6

Déchargez–vous sur lui de tous vos soucis, car lui–même prend soin de vous. 1 Pierre 5:7

 

Si donc, méchants comme vous l’êtes, vous savez donner de bonnes choses à vos enfants, à combien plus forte raison votre Père qui est dans les cieux donnera–t–il de bonnes choses à ceux qui les lui demandent.

 

Jésus nous invite à élever notre prière vers les choses d’en haut, celles qui sont éternelles.

 

Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par–dessus. Matthieu 6:33

 

Sa prière en Jean 17 est un modèle du genre. Nous y découvrons combien le Seigneur se préoccupe de l’état spirituel des siens : sanctifiés, préservés du mal, gardés du monde, demeurant dans la communion du Père et de Lui-même, unis entre eux par l’amour de Dieu, participants de la gloire de Dieu et de Christ, ses témoins dans le monde.

S’il est recommandé de faire connaitre à Dieu nos besoins quotidiens par des prières, nous sommes aussi exhortés à nous élever dans la recherche des choses du royaume de Dieu.

 

Si donc vous êtes ressuscités avec Christ, cherchez les choses d’en haut, où Christ est assis à la droite de Dieu.

Affectionnez–vous aux choses d’en haut, et non à celles qui sont sur la terre.

Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu.

Quand Christ, votre vie, paraîtra, alors vous paraîtrez aussi avec lui dans la gloire. Colossiens 3:1-4

Nous prierons comme des enfants de Dieu qui parlent à leur Père céleste.